Les clochettes mortelles



Petit rappel pour le mois de mai : s'il symbolise la chance et le bonheur, le muguet est aussi une plante dont toutes les parties, que ce soit les fleurs, les tiges, les baies, les feuilles... sont suffisamment toxiques pour en faire l'un des végétaux communs dont l'ingestion peut se révéler mortelle. Si apprécié dans nos contrées le jour du 1er mai, le muguet est bel et bien un poison dangereux bourré de substances toxiques.

Deadly clochettes

A consommer avec modération.
Le muguet européen, Convallaria Majalis Majalis, contient au bas mot, pas moins de 38 composés toxiques différents, dont les principaux, la convallarine, la convallatoxine, la convallamarine, sont de puissants cardiotoniques. Tout trois sont des glycosides, molécules formées d'un groupement sucre rattaché à un autre groupement (généralement phénol ou aldéhyde). Lorsqu'ils sont digérés, la liaison avec le glucose se brise et les deux composés se libèrent. Ce sont ces composés qui présentent une toxicité élevée, alors ne jetez pas vos parfums ou autre produits aux senteurs de muguet : le muguet n'est dangereux, principalement, que lorsqu'il est ingéré.

Le muguet contient également des saponosides (irritantes et diurétiques) qui contribuent paradoxalement à l'évacuation rapide des autres toxines. Néanmoins, une ingestion conséquente nécessite une surveillance cardiaque et une aide à l'évacuation, car une forte absorption de ces cardiotoxines peut arrêter le coeur.

Le muguet provoque en premier lieu des irritations (bouche, gorge...). Les composés digérés et transformés en hétérosides (cardiotoxiques) ont un effet semblable à la digitaline, augmentant la pression artérielle en renforçant les battements cardiaques et ralentissant le coeur. Pour son effet sur le système cardiovasculaire, le muguet était autrefois utilisé en pharmacologie. Cependant, la dose efficace étant très proche de la dose létale, son usage est désormais extrêmement limité, voire interdit.

Muguet, je ne boirai pas de ton eau

Quoique potentiellement mortelle, cette plante herbacée ne provoque que de rares accidents : sont principalement touchés de jeunes enfants mâchonnant les muguets ou buvant l'eau dans lesquels ont trempé des brins. Les intoxications sont généralement bénignes chez l'homme (vous en serez quitte pour une bonne diarrhée et quelques irritations), à surveiller néanmoins (en cas de doute, pas d'hésitation : une consultation ou un appel au centre antipoisons). Les intoxications chez l'animal de compagnie sont également rares (ils n'aiment pas le muguet frais) mais des symptômes proches de ceux d'une gastro-entérite, aux alentours d'avril à juin, devrait vous faire vous poser la question. La plante sèche ne perd pas pour autant sa toxicité, aussi, lorsque le lys de la vallée est fané, jetez-le avec son eau!

Quelle bête idée!

Malgré son odeur envoûtante et ses jolies clochettes, le muguet, symbole de la fête du travail au 1er mai, se montre finalement dangereux. Mais pourquoi avoir choisi une plante toxique comme symbole de bonheur et de jour de repos?

L'histoire du muguet remonte à l'Asie antique, dont il pourrait être originaire : le muguet se développe en effet en climat tempéré. Selon les légendes chrétiennes, qui considèrent les clochettes issues des larmes de personnages centraux de la Bible (Eve lorsqu'elle quitta l'Eden, la vierge Marie, le Christ lors de sa résurrection...) le muguet (et ses clochettes) symboliserait le retour du bonheur. On l'offrait au moyen-âge pour fêter 13 années de mariage (les vrais muguets "porte-bonheur" seraient en fait ceux qui ont 13 clochettes). Si l'on en croit la légende actuelle, Charles IX, après avoir reçu du muguet le premier mai, décida d'en offrir chaque année à cette date comme porte-bonheur.

Le muguet est également associé à la fête du travail, mais le parcours de celle-ci ne l'aurait pas laissé supposer : à l'origine, une idée de Fabre d’Églantine instaure une première fête du travail en 1793, dont l'églantine devint la fleur symbolique à la fin du siècle suivant, et au début du 21ème siècle. Proche symbole également des mouvements de gauche de 1936, l'églantine perdit son crédit lorsque Pétain, au pouvoir sous l'occupation, décida de la remplacer par le muguet, instaura le jour comme férié, espérant rallier les ouvriers à son mouvement. Le gouvernement s'en est allé mais la tradition du muguet est restée. Aussi, faut-il savoir que cette tradition a été instaurée sous l'occupation par un gouvernement collaborateur, en vue de détruire le lien de la fête du travail avec les mouvements de gauche. Dramatiquement, cela enlève peut être un peu du charme de cette tradition!



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire