Le jour ou Coyote attrapa Bip-Bip



Dans toute l'histoire du dessin animé, cela n'est arrivé qu'une fois, mais c'est arrivé!

Alors que le comique de cette oeuvre se trouve très justement dans le fait que malgré des moyens invraisemblables, un recours aux "techniques de pointes" et une volonté à toute épreuve, le célèbre Coyote se prend toujours de méchantes raclées en tentant d'attraper le volatile, il y est parvenu lors du 42ème épisode, nommé Soup or Sonic : on voit en effet le canidé saisir à plein bras Bip-Bip et préparer ses ustensiles de cuisine pour assouvir sa faim. Tout ne se déroulera pas, cependant, comme prévu...

Mais plus que toute description, le mieux reste encore de le voir!

Voici le passage lors duquel coyote attrape enfin Bip-Bip

Et voici l'épisode en entier.

Cet épisode est le plus long réalisé pour la série, 9 min 11 s, alors qu'un épisode classique dure de 5 à 7 minutes (sauf extras).

Revenons maintenant sur l'histoire et les particularités de ce dessin animé qui rencontre toujours aujourd'hui, un succès immense auprès des grands comme des petits.

Coyote pourchasse éternellement Bip-Bip...
La série se décline en 48 épisodes et quelques extras. Créé en 1948 par le directeur d'animation de la Warner bros, Chuck Jones, l'oeuvre devait être à l'origine une parodie des habituels dessins animés présentant les classiques antagonistes du chat et de la souris. En reprenant ce principe cher à de nombreux éditeurs, mais sur un mode nouveau, le succès fut immédiatement au rendez-vous pour les premiers épisodes.

On y voit classiquement au démarrage, Willy (Wile E. Coyote) en train de pourchasser le Great Roadrunner (Géocoucou de Californie). L'action stoppe et l'on présente les deux personnages, agrémenté d'un nom scientifique farfelu qui change quasiment à chaque épisode, soulignant le caractère des protagonistes et leurs relations. Quelques exemples qui témoignent d'un petit clin d'oeil typique de la série :

Wile E. Coyote est généralement affublé de noms mettant l'accent sur sa faim insatiable, son ridicule ou sa recherche desespérée de Bip-Bip : Carnivorus Vulgaris, Eatibus Anythingus, Road-runnerus Eatius, Appetitius Gigantus, Nemesis Ridiculii... (son vrai nom scientifique est Canis Latrans)
Bip-Bip porte quant à lui des noms en rapport avec son incroyable vitesse, ou le fait qu'il représente un plat alléchant pour Wile E. Coyote : Acceleratii Incredibilus, Velocitus Delectiblus, Supersonicus Tastius, Delicius-Delicius... son vrai nom scientifique est Geococcyx californianus)

...Et cela se termine souvent sur une belle chute!
Ces petits surnoms pseudo-scientifiques ont contribué à rendre la série très populaire en jouant sur l'humour des  rares informations écrites et vocales. Il y'a en effet peu de texte, et peu de vocalisations : le road-runner se limite à son "chant" caractéristique (après 70 ans, il y'a d'ailleurs toujours débat sur celui-ci, quant à savoir si Bip-bip dit "beep-beep" ou "meep-meep") et parfois au bruit de la langue qu'il tire au coyote. Le coyote, lui, vocalise très peu, sauf dans certaines productions annexes où on l'entend par ailleurs parler. En dehors, c'est souvent soit bruit d’essoufflement, soit cri de douleur!

Plusieurs éléments rendent également cette série et son humour, typiques : la gravité est le plus grand ennemi du Coyote, et nombre de fois, l'accent est mis sur le temps (long) que celui-ci met à tomber dans un ravin avant de soulever un petit nuage de poussière... Ces chutes sont une véritable marque de fabrique, certaines durant près de 10 secondes!

Maintenant, quelques petites anecdotes sur la série!
  • En 1965, dans l'épisode The Wild Chase, on assiste à une course entre le Road-runner et la célèbre Speedy Gonzales! Tout deux sont poursuivis à la fois par le Coyote et Sylvester le chat.
  • En 1979, un véritable film parodique, The Villain, avec des acteurs notables comme Kirk Douglas et Arnold Schwarzenegger, reprend sur un mode western, le principe de la chasse et certains gags propres aux road-runner movies : tandis que les pourchassés peuvent emprunter un chemin dessiné sur un tableau, le "vilain" Kirk Douglas se prend le mur sur lequel le tableau est accroché...
  • De nombreux débats farfelus ont vu le jour pour tenter d'expliquer certains faits de la série : Comment le coyote se procure-t-il toutes ses inventions chez Acme corp. ? Pourquoi n'utilise-t-il pas l'argent pour s'acheter à manger plutôt que d'acheter des armes? 
  • Le coyote s'est inscrit dans la culture populaire au point d'apparaître dans de nombreux films et de nombreuses séries : South Park, Les simpsons, MAD, Qui veut la peau de Roger Rabbit?, etc...
  • Mark Knofler, guitariste et leader de Dire Straits, a créé en 2002 la chanson "Coyote" sur l'album "The Ragpicker's dream" en hommage à Wile E.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire