La croix gammée, l'origine du symbole



La croix gammée dont l'image a une forte connotation négative depuis son utilisation par le régime nazi, est avant tout un symbole de bon augure désignant l'éternité ou la bonne fortune.

C'est un symbole très ancien, dont on trouve les traces dès le néolithique, il y'a plusieurs milliers d'années, avant même l'invention de l'écriture. On en retrouve des représentations sur des poteries de Mésopotamie, à partir de laquelle le symbole s'est vraisemblablement exporté vers la Grèce, puis vers l'Inde et la Chine. C'est chez les peuples hindous que l'on en trouve les premières traces écrites (bien que le symbole fut largement utilisé comme élément décoratif auparavant), dans les épopées de Rãmãyana et Mahãbhãrata, composées à partir du 3ème siècle avant J-C. De l'Océanie à l'Europe, le symbole en croix gammée est présent dans de nombreuses cultures depuis des siècles.

Svastika Hindoue
Tant chez les Grecs que chez les Hindous, la croix gammée, dont le véritable nom est Svastika (en sanskrit), désigne un signe de bon augure ou l'expression de bonne chance. C'est donc un symbole à valeur positive, dans la majorité des cultures. Les idéogrammes chinois en forme de croix gammée (barres en S) ou de croix gammée inversée (barres en S inversé) désignent respectivement l'éternité (dix milles, c'est-à-dire beaucoup) et le "Coeur de Bouddha". Le svastika inversé est d'ailleurs utilisé sur les cartes pour repérer l'emplacement des temples bouddhiques.

Ce symbole a été largement perverti en occident du fait de ces liens avec Adolf Hitler et le parti national-socialiste, dont la croix est l'emblème. Néanmoins, résident quelques différences entre la croix gammée nazie et le svastika tel qu'on le représente habituellement dans d'autres cultures. Le symbole associé à la "race aryenne" est penché à 45°, dans un disque blanc entouré d'un cercle ou d'un fond rouge. Dans l'idéologie hitlérienne, la croix représente le combat, le disque blanc représente la "pureté de la race", le cercle rouge représente quant à lui la pensée sociale dont le parti national-socialiste se veut le garant.

En France, où le symbole détient également une forte connotation négative, l'origine du nom de croix gammée vient de la ressemblance des branches du svastika avec la lettre grecque Gamma (Γ). Malgré la signification généralement positive de ce symbole, il constitue encore un tabou de nos sociétés. Pourtant, la seule association avec les "races aryennes" faite par le parti national-socialiste est issue d'une erreur d'interprétation, de la part d'Emile Burnouf, qui voyait dans les représentations de svastikas grecques, un symbole typique d'une supposée race supérieure. Or le svastika était présent dans les cultures, de nombreux siècles avant les origines déclarées des "Aryens".

Pour en savoir plus : 
Svastika et croix gammée sur Wikipédia
Signification de la svastika sur Persée



6 commentaires:

Élisabeth Chamontin a dit…

Augure est masculin. On dit de bon augure et non pas de bonne augure (lignes 2 et 11).

Elkwaet a dit…

Interessant!

LG Creation a dit…

incroyable .................

Guillaume Hernandez a dit…

Et pourtant !!! Comment prendre le signe de l'éternité, de la roue de la vie éternelle continuité en horreur

Jean Arnaud BAYIHA a dit…

la croix gammé a été sali ces dernières années il sera difficile d'y remédier

Patrick CESCON a dit…

Le Svastika

Les symboles et les croix sont répertoriés dans des domaines très précis. Le symbolisme, l’art Héraldique, et l’étymologie. La véritable identité de ce symbole est le svastika, qui est lui-même répertorié dans ces domaines.
Selon les précisions de Jean Chevalier et d’Alain Gheerbrant, dans leur ouvrage Dictionnaire des Symboles, la géométrie de la lettre G de l’alphabet grec (le gamma est la lettre G), sous sa forme majuscule, prend la forme d’une équerre. Or quatre gamma (le pluriel de gamma est gammée) forme un svastika, voila la raison pour laquelle le svastika fut nommée « croix gammée ». Parce que sa géométrie orthogonale ressemble à quatre G grec majuscule. Nous devons formuler une précision, la « croix gammée n’existe pas ». C’est un non sens étymologique et une aberration historique. Autre précision, il y a une difficulté à comprendre le sens rotatoire d’un svastika, qu’il soit dextrogyre (vers la droite) et sénestrogyre (vers la gauche). Ceci présente une complexité, car de notre point de vue, la droite et la gauche sont inversée, une personne regardant un svastika dextrogyre, aura donc tendance à le voir tourner dans la direction de la gauche du « regardant », alors qu’en fait il tourne a la droite de l’objet. C’est la même chose pour « le sens des aiguilles d une montre », elle tourne à gauche. Conclusion, nous ne devons pas regarder de notre point d’observation, mais de l’objet lui-même.



Patrick


Enregistrer un commentaire