Le plus grand barrage de castor, découvert grâce à Google Earth



C'est une étonnante découverte qu'a réalisé Jean Thie en octobre 2007, sur Google Earth, lors d'une recherche sur la fonte du permafrost dans le grand nord canadien. Une formidable étendue de couleur brune au milieu de la verdure, repérée par satellite s'est avérée être une construction exceptionnelle, visible depuis l'espace et... non humaine! Il s'agissait du plus grand barrage de castors du monde : 850 mètres de bois patiemment assemblé pour créer une retenue d'eau propice à l'activité des castors, probablement sur plusieurs générations, depuis plus de 40 ans.


Le plus grand barrage de castor - Google Earth - Coordonnées GPS : 58,27 / -112,25

Ce barrage se situe dans la partie sud du Parc National Wood Buffalo, l'une des plus grandes réserves naturelles de la planète. Il s'agit de l'œuvre de castors Nord-américains, beaucoup plus gros et bâtisseurs que nos castors européens. Ces excellents nageurs construisent des barrages pour trois raisons principales :
- Conserver leur nourriture, l'eau profonde, plus fraîche, faisant office de réfrigérateur.
- Échapper à leur prédateurs (coyotes, ours...) en plongeant sous une eau rendu profonde grâce au barrage, ou en se faufilant à l'intérieur de la construction.
- S'abriter des aléas climatiques du quotidien.

Bien que les constructions de castor s'étendent rarement au delà de 80 à 100 mètres, des barrages de plus de 500 mètres ont déjà été observés. C'est le cas du tenant du record avant cette découverte, le barrage de Three Forks, dans le Montana (États-Unis), atteignant 652 mètres.

Les recherches[1] effectuées par Jean Thie l'ont amené à conclure, à partir d'anciennes photos, à l'existence du barrage depuis 25 ans : des photos satellites de la NASA datant de 2000 et 1990 le montrait déjà. De vieilles photos satellites datant de 1975 montraient également les prémisses de sa construction, avec plusieurs parties de barrages primaires visibles. La construction de ce qui est devenu le plus grand barrage de castors aurait donc débuté dans les années 70 : nul doute que de nombreuses familles de castors se sont relayées, plusieurs formant des barrages primaires finissant par se rejoindre pour donner naissance à la structure d'aujourd'hui.

De fait, la construction se poursuit actuellement : deux digues supplémentaires sont en cours de constructions aux alentours du barrage : elles pourraient rejoindre la structure d'ici une dizaine d'année, augmentant la taille de l'édifice de 100 à 200 mètres supplémentaires! Force est de constater que l'homme n'est plus le seul bâtisseur dont certaines de ses constructions sont visibles depuis l'espace!

Pour en savoir plus :
Thie J., (2010). "The longer Beaver Dam in the world". Geostrategies.com (consulté le 3 octobre 2010)



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire