L'anthrax et ses effets... bénins



Après la vague de bioterrorisme qui secoua les États-Unis, faisant suite de peu aux attentats du 11 septembre 2001, l'anthrax s'est fait connaitre de toute la population française, inspirant peur et suspicion.

Pourtant... dans la plupart des cas, l'anthrax est tout à fait bénin, provoquant quelques irritations de la peau (abcès, furoncles...), dues à l'infection par le staphylocoque doré. La maladie du charbon, par contre, est beaucoup plus dangereuse : il s'agit d'une infection aigüe due à la bactérie Bacillus anthracis (de l'anthracite, charbon), dont les spores constituent les formes les plus résistantes. La bacillus anthracis est notamment connue dans le monde anglophone pour provoquer, selon l'appellation anglaise... The anthrax!

C'est bel et bien cette bacillus anthracis qui provoqua panique et paranoïa en Amérique du Nord, après les attentats : plusieurs enveloppes piégées furent envoyées à des médias de grande envergure (comme le New York Post, CBS, etc...) et à deux sénateurs (Tom Daschle et Patrick Leahy). De ces opérations bioterroristes résultèrent 5 morts, dont deux employés de poste et deux habitants n'ayant absolument rien à voir avec les cibles primaires.

Des journalistes français empressés ont alors traduit le terme "anthrax" anglophone par l'infection de l'anthrax francophone, au lieu de "Maladie du Charbon". La petite et bénigne anthrax staphylococcique a dès lors bénéficié indûment de la popularité de l'infection à la bacille anthracis, jusqu'à rentrer dans le vocabulaire français courant. Beaucoup de personnes, encore aujourd'hui, s'imaginent l'anthrax comme une poudre blanche aux effets dévastateurs!

Pour en savoir plus :
Maladie du charbon et Anthrax staphylococcique sur Wikipédia



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire