La vie intelligente existe-t-elle ailleurs?



En 1961, Frank Drake propose une équation permettant d'estimer la probabilité qu'il existe d'autres civilisations, extraterrestres, et plus précisément leur nombre, avec lesquelles l'humanité pourrait communiquer. Dixit Wikipédia :


où :

* N est le nombre de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec lesquelles nous pourrions entrer en contact,

et :

* R* est le nombre d'étoiles en formation par an dans notre galaxie, (estimée par Drake à 10/an)
* fp est la fraction de ces étoiles possédant des planètes, (0.5)
* ne est le nombre moyen de planètes par étoile potentiellement propices à la vie, (2)
* fl est la fraction de ces planètes sur lesquelles la vie apparaît effectivement, (1)
* fi est la fraction de ces planètes sur lesquelles apparaît une vie intelligente,(0.01)
* fc est la fraction de ces planètes capables et désireuses de communiquer,(0.01)
* L est la durée de vie moyenne d'une civilisation. (10 000 ans)

En prenant des valeurs plausibles selon les connaissances de son époque, Drake se rend alors compte que ce nombre est nettement supérieur à 1 (valeur qui signifierait l'existence d'une seule civilisation, la nôtre). Cette équation et son résultat revenaient donc à dire qu'il y'a tellement d'étoiles et potentiellement tellement de planètes habitables qu'à partir du moment où l'on conclue que la vie intelligente s'est développée à partir de phénomènes physiques aléatoires, alors il faut envisager l'existence d'autres civilisations extrasolaires.

Néanmoins, d'autres auteurs ont proposé par la suite des estimations plus pessimistes des paramètres de base, tentant ainsi de répondre à ce que l'on appelle le Paradoxe de Fermi : s'il existe tant de civilisations extraterrestres, ou s'il en a existé tant, comment se fait-il que nous n'ayons observé aucune trace (reconnue) d'elles?

Pour en savoir plus :
Wikipédia : L'équation de Drake



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire