La planète la plus chaude du système solaire



Contrairement à ce que son emplacement laisserait croire, Mercure, la planète la plus proche de notre Soleil, n'est pas la plus chaude : sa température de surface s'élève à environ 420°C de moyenne, quand celle de Vénus atteint en moyenne 460 à 470°C, bien que celle-ci ne reçoive à peu près qu'un quart de l'énergie solaire que reçoit Mercure.

L'une des principales raisons évoquées pour expliquer cet échauffement intense : l'effet de serre. L'atmosphère de Vénus est composée majoritairement de dioxyde de carbone, le CO2 qui fait la une sur de nombreux médias, à cause de l'effet de serre qu'il provoque sur Terre. Néanmoins, c'est davantage le dioxyde de souffre et la vapeur d'eau de l'atmosphère vénusienne, qui piègent les infrarouges renvoyés par le sol, de même que les gouttes d'acide sulfurique qui composent les nuages. Une grande partie de l'énergie solaire (75%) est renvoyée directement dans l'espace par l'atmosphère. Le peu qui passe contribue néanmoins à un effet de serre de l'ordre de 505°C (celui de la terre s'élève approximativement à 33°C).

Vénus présente quelques caractéristiques spectaculaires en plus de sa température et du plus fort effet de serre du système solaire. Le jour de Vénus dure plus de 116 jours terriens, et pourtant, l'atmosphère dans son ensemble réalise une rotation en 4 jours. Les vents balaient la surface de Vénus à près de 100 m/s, soit 360 km/h. A l'équateur, les vents peuvent atteindre 540km/h.

La pression à la surface de Vénus, à cause de son atmosphère très dense, est près de 93 fois celle de la Terre.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire